Carême 2018 (5)

12 février 2018

S’élever (proposition CCFD-Terre Solidaire pour la cinquième semaine de Carême)
Allons vers l’Essentiel, en secouant la lourdeur du quotidien. Notre humanité nous appelle à bâtir un monde durable, une terre solidaire, une vie nouvelle.
Habités par une même Espérance, défendons un développement intégral et juste pour permettre aux plus fragiles de se lever, et ensemble de nous élever.

-----------------------------------------------------------------------------------

Se donner (proposition CCFD-Terre Solidaire pour la quatrième semaine de Carême)

A la suite du don de Dieu-Père et du Christ-Frère, dans un monde entre violence et rencontre, nous recevons un appel à prendre des risques. Osons nous mouiller, nous engager pour la justice, la paix et la solidarité. En se donnant on reçoit, en partageant on augmente nos richesses, on entrelace les fils d’une vraie relation pour devenir tissu d’humanité.

-----------------------------------------------------------------------------------

Se lier (proposition CCFD-Terre Solidaire pour la troisième semaine de Carême)

Il y a de la folie à se lier à ce qui est extérieur à soi, à ce qui ne semble pas aller de soi. Folie du risque, avec et pour l’autre, folie de la solidarité, folie d’accueillir un étranger dans sa maison, folie d’ouvrir son cœur et de tisser de nouveaux liens...
Mais s’engager et faire alliance avec le Christ, n’est-ce pas aussi folie ?

-----------------------------------------------------------------------------------


Quoi de plus beau que la rencontre ? (proposition CCFD-Terre Solidaire pour la seconde semaine de Carême)

Rencontrer l’autre, son visage, la lumière qui en émane, le poids de vie qui s’y inscrit, voir en lui une présence brillante et étincelante.
Laissons-nous toucher par nos différences, ce que nos visages portent d’Humanité : ils nous ouvrent au monde.
Ensemble, tissons des liens de partage.

----------------------------------------------------------------------------------

S’approcher : 
C’est la proposition que le CCFD-Terre Solidaire  nous fait pour la première semaine de Carême. Invitation à se bouger, parce que "l’autre" existe aussi !

"Pas à pas, ouvrons-nous à l’inconnu, cheminons l’un vers l’autre.
Aller à la rencontre de nos différences nécessite de prendre le temps de découvrir qui est l’autre, de se laisser surprendre par lui pour mieux le connaître et de passer le seuil de nos peurs. Osons prendre alors le risque de nous asseoir à la table commune pour tisser ensemble une alliance"
. (Source CCFD).

Bon Carême à toutes et tous.
Merci au CCFD et à Agnès Cauvé pour sa belle affiche, présente à la Cathédrale et dont vous ne percevez dans la photo ci-contre qu’un fragment.


Quelques pistes pour ce Carême :

  • D’abord une méditation de monseigneur Vingt-Trois sur les Cendres reçues mercredi 14 février.
  • N’oubliez pas de lire le discours du pape François.
  • Cette année encore nous sont offerts de petits livrets intitulés «  Carême à domicile » dont le but est d’accompagner chacune de nos journées, offrant texte et prière à notre méditation.
  • Au terme de la prière de l’angélus du dimanche 11 février, le Pape François a annoncé la convocation, le vendredi 23 février, d’une journée de prière et de jeûne pour la paix. Car de nombreux conflits persistent dans diverses parties du monde. Deux pays sont concernés particulièrement : la République Démocratique du Congo et le Soudan du Sud.
  • Le CCFD - Terre Solidaire (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement - Terre Solidaire ), comme chaque année, accompagnera notre cheminement de Carême, par des invitations et des réflexions qui nous aideront à devenir plus solidaires en pensée et en action, entre nous, mais aussi avec ceux qui en ont davantage besoin ! Ceci devant aboutir, entre autre à notre effort de Carême.
    Le thème de cette année 2018 est :
     " Avec nos différences, tissons ensemble une Terre solidaire "

L’effort de Carême : Partager

  • avec le CCFD Terre-Solidaire :
    Cet organisme agit pour soutenir les initiatives locales bien souvent rurales. Son action est ponctuelle. Mais fondamentale parce qu’elle redonne un sens à la vie pour un bon nombre de personnes ! N’oublions pas : dans le monde 815 millions de personnes souffrent de la faim soit 1 habitant de la planète sur 9 ; et 3/4 de ces personnes sont de petits paysans.

    .

  • avec les pères Doctrinaires du Burundi :
    Nous sommes sollicités pour diverses actions ponctuelles : les achats d’un lave-linge, d’ordinateurs pour les séminaristes en théologie, de panneaux solaires pour faire de l’eau chaude, de bancs et armoires pour la chapelle ; aux quels il faut adjoindre la construction d’une clôture pour protéger un terrain.
    Il semble que machine à laver et ordinateurs priment puisque simplifiant la vie des séminaristes...
  • avec les pères Doctrinaires d’Inde :

    Le père Paolo a besoin de l’aide pour l’école. 800 élèves de 3 à 16 ans y suivent un parcours scolaire où ils apprennent le nécessaire afin de s’insérer dans la société tout en conservant leur culture propre. Est comprise dans leurs études une formation agricole. Car chaque famille de ces enfants, en général, possède un petit jardin, mais hélas cultivé selon des méthodes traditionnelles à améliorer. Et c’est le but du grand potager aménagé à coté de l’école. Il a vu le jour grâce à l’aide de bénévoles européens et il est destiné à apprendre aux jeunes les principes d’une agriculture raisonnée et BIO

    Notre aide permettrait de compléter le matériel d’irrigation au goutte à goutte, d’acheter des instruments de jardinage pour, entre autre, retourner le sol, des semences et des plants.
    Comme les classes comptent 40 élèves… il faut voir en grand afin que chacun dispose du matériel nécessaire.

    A voir : Le site Internet http://yatraweb.it nous indique l’ampleur des travaux dans lesquels les Doctrinaires sont investis et les "foules" qu’ils touchent !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Concrètement :
►Pour soutenir les actions des pères Doctrinaires, les chèques sont à libeller à «  Père Vincent DE MARTINO » et à glisser dans une simple enveloppe.
Au dos de(des) chèque(s), notez la destination (pour le Burundi, pour l’Inde,…).

►Pour soutenir les actions du CCFD-Terre Solidaire, le chèque est l’ordre de « CCFD-TerreSolidaire ». Au dos de votre chèque, précisez bien la destination (CCFD). Glissez-le dans une des enveloppes CCFD qui vous sera fournie à partir des 17 et 18 mars ou que vous trouverez, ultérieurement sur les présentoirs dans les lieux de célébration.

La collecte se fait en principe le 5e dimanche de Carême.
Il est toujours possible de remettre son don de Carême après en le déposant dans le panier des quêtes ou au Presbytère.