Contribuer au Denier de l’Eglise, y avez-vous songé ???

22 juin 2018

La rentrée s’achève : nous avons retrouvé le chemin de la Paroisse et nos frères et sœurs en Christ dont nos prêtres.
Ca peut paraître curieux pour ceux qui l’apprennent pour la première fois : la subsistance de nos prêtres dépend de nous ! C’est notre contribution financière versée à ce que l’on appelle le « Denier de l’Eglise » qui permet de leur attribuer un salaire mensuel et de payer leurs cotisations maladie et retraites.
15000€ annuels pour 1 prêtre
==> 1250€ mensuels/prêtre
==> 625€ de salaire mensuel net /prêtre.
Ça, c’est ce que le Diocèse souhaiterait faire !
Mais en général, sur l’année, à Cavaillon, nous ne récoltons que les trois quarts de la somme attendue. Et comme d’autres paroisses font pareils, que celles qui font mieux sont en petit nombre, le diocèse doit puiser dans ses réserves et nos prêtres touchent moins que prévu (560 €contre 625 attendus !) .
Si l’évêché ne se basait que sur ce que nous, chrétiens du Diocèse, donnons, les curés ne seraient plus payés à partir du mois de septembre… C’est donc en puisant dans ses réserves que le Diocèse y arrive mais les réserves ne sont pas inépuisables car les legs se font plus rares.

En pratique : notez que :
•si vous êtes imposables, vos versements peuvent bénéficier d’une déduction fiscale (La réduction d’impôt est égale à 66% des versements effectués au profit du Denier de l’Église, dans la limite de 20% de vos revenus). Ce qui signifie : je verse 1000€ au denier et les déclare au fisc. Ce dernier à la fin de l’année, défalquera 660€ (66%de la somme versée) de mon impôt à payer . Finalement tout se passe comme si je n’avais payé que 340 €.
le prélèvement mensuel automatique faciliterait la tâche des gestionnaires diocésains (rentrées mensuelles d’argent pour un paiement mensuel des prêtres).
•le site paroissial comme le site diocésain permettent un paiement direct en ligne.
•Des enveloppes "Denier" pré affranchies, avec toutes les informations, sont sur les présentoirs des divers lieux de célébration,

Je vous rappelle donc à ce devoir fraternel qui est non seulement de contribuer à la vie de l’Eglise mais aussi à répercuter ce message auprès des autres chrétiens : il nous faut augmenter le nombre des donateurs pour accroître la participation financière de la Paroisse.
Un grand merci à tous ceux qui, avec grand cœur, participe au Denier de l’Eglise.

Deux articles du site internet diocésain sont à lire : « Finances 2017 du Diocèse : l’ordinaire et l’extraordinaire  » et « Qui sont les maîtres du Diocèse ? ».